Les 9 règles non-écrites du bon voisinage

Dimanche matin, les enfants réclament des crêpes. Hélas! Vous n'avez plus de farine. Si, il y a une trentaine d'années, votre mère avait l'habitude de cogner à la porte de la voisine pour lui emprunter de la farine, qu'en est-il des règles du savoir-vivre entre voisins en 2020?


Voici quelques-unes des lois (non-écrites et probablement utopiques) à respecter entre voisins, pour une entente cordiale, respectueuse et sans animosité!


Le bon voisin suit la réglementation de la ville quant aux heures de la tonte de pelouse. En effet, certaines municipalités interdisent à des moments particuliers, comme par exemple le dimanche matin ou le dimanche soir, les bruits trop aigus ou susceptibles de troubler la paix.

Le bon voisin vous avise à l'avance lorsqu'il compte recevoir, dans le cadre d'une fête, plusieurs personnes, en particulier s'il s'agit d'une célébration se prévoyant d'être bruyante. 

D’un autre côté, le bon voisin sait se faire discret lorsque vous avez des invités à l'extérieur. Il retient son envie soudaine de vous montrer son jardin de marguerites et conserve son excitation pour la prochaine où vous serez disposé à l’écouter. 

Le bon voisin ramasse votre bac de recyclage lorsqu'il voit que vous êtes absent pour quelques jours. Il vous offre même de mettre du chlore dans votre piscine lorsque vous quittez pour les vacances estivales (au Québec bien sûr, pandémie oblige!).

Le bon voisin fait traiter son gazon lorsqu’il voit que ses milliers de pissenlits cherchent un chemin pour envahir votre terrain. 

Le bon voisin vous aide à déprendre votre voiture de la neige lorsqu’il constate que vous faites du surplace depuis plus d’une heure. Il est encore un meilleur voisin s’il a gentiment déneigé votre entrée de garage sans rien demander en retour. Après tout, c’est donnant-donnant : il est à la retraite; vous contribuez à le désennuyer!

Le bon voisin avise ses enfants qu’après 2 heures à jouer à « Marco Polo » dans la piscine, il est peut-être temps de changer de jeu.

Le bon voisin vous offre gentiment son surplus de courgettes cultivées dans son jardin (après en avoir donné à sa propre mère, bien sûr).

 voisins qui partagent des aliments

Le bon voisin, lorsqu’il décide de mettre en vente sa propriété, s’assure de lui trouver un remplaçant tout aussi gentil que lui.

Quant au parfait voisin, il est à la fois tout ceci, ou encore il habite à plus de 500 mètres de votre maison!

 

Et vous, êtes-vous un bon voisin?