Immobilier : ces risques auxquels on ne pense pas assez avant d'acheter

Lire l'article 

Vous avez trouvé le terrain de vos rêves pour faire construire votre maison. Vous avez comparé les prix, calculé le temps que vous mettrez pour aller faire l’épicerie, vérifié que l’école est à proximité. Mais avez-vous pensé à évaluer les dangers géographiques liés à votre achat ?

Voici 6 risques, plus ou moins courants, que vous devriez surveiller et faire mesurer avant de signer votre acte d’achat.

1.       Sols argileux : attention danger !

Le 10 mai 2010, une maison située en bordure de la rivière Salvail à Saint-Jude s’est effondrée. Le sol argileux venait de céder sous elle. Un phénomène qui se produit lorsque le terrain devient trop sec...

Construire une maison sur un sol argileux n’est pas interdit, mais ce choix requiert des précautions. « Il est fortement recommandé de faire réaliser une étude sur la capacité portante du terrain et la stabilité du talus avant tout achat », explique Nadège Tollari, géologue et vice-présidente de Multitest, une entreprise d’inspection des sols. Le but : « savoir quelle maison pourra être construite à cet endroit et quelles précautions devront être prises ».

 

2.       Le piège des zones inondables 

Les habitants du bord de la rivière Richelieu savaient que le privilège de se lever tous les jours avec cette belle vue représentait un risque d’inondation. Mais il leur semblait alors très loin. En 2011, cette épée de Damoclès leur est pourtant tombée dessus sous la forme d’une crue historique : par la faute d’un cocktail météo dévastateur et d’un mauvais aménagement des berges, la rivière déborda dans des proportions jamais vues jusqu’alors.

 

Vérifier que le terrain convoité se situe dans une zone inondable est d’autant plus important que les assurances ne couvrent généralement pas ce risque.

  

3.      Tornades : un risque non négligeable

Le saviez-vous ? Le Canada est le pays où se produit le plus grand nombre de tornades après les États-Unis. Or, ces colonnes rotatives de vents violents peuvent détruire des habitations en un temps record.

Une soixantaine de tornades ont lieu chaque année au Canada, principalement en Saskatchewan, au Manitoba, en Alberta en Ontario, en Colombie-Britannique et au Nouveau Brunswick.

  

Envie d’en savoir plus?

Découvrez 3 risques supplémentaires dans l’article complet sur le site de contenu conseil de la Banque Nationale.

 

Envie d’en connaître davantage sur l’immobilier?

Visitez la section Conseillers en financement hypothécaire sur le site de la Banque Nationale et prenez rendez-vous avec un directeur de développement hypothécaire.